image/svg+xml

Le Figaro

20 Novembre 2019

Par Frédéric Durand-Bazin

"Il n'est pas nécessaire d'être fortuné pour investir dans la terre. Avec, à la clé, quelques avantages fiscaux. [...] En sept ans, le prix des vignes dans les belles appellations hexagonales s'est envolé (source : Safer, "Le prix des terres en 2018"). Même si vous n'êtes pas vigneron ou un riche investisseur en quête de reconversion, vous pouvez vous aussi profiter de cette bonne tenue du prix de la vigne en achetant des parts de groupements fonciers viticoles (GFV)." F. Durand-Bazin

Lire l'article